Causal Experiment Healing

« La véritable intelligence commence au moment où l’homme, ayant appris à lier le corps mental au corps causal devient capable de maîtriser ses pensées et ses sentiments afin de tout utiliser pour son bien et celui du monde entier. »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

La Causal Experiment Healing ou CEH – permet de se connecter à des dimensions de soi dont nous n’avons pas conscience, et qui attendent d’être contactées.

La CEH est une expérimentation au sein de l’ADN, un voyage dans le monde cellulaire où chaque étape serait lié à une « maison » ou une lignée qui protège l’Ombre afin qu’elle puisse loger pour échapper au feu brûlant de la lumière. L’Ombre, est une des composantes de l’individu qui lui est affectée dès sa naissance et qui continue à exister dans l’Au-delà même après la mort. L’ombre mène une vie indépendante et peut quitter le corps et y revenir à volonté.

Nous sommes constitués de différents corps subtils, emboîtés les uns dans les autres à la manière des poupées russes. Sept corps subtils nous entourent, et chacun d’eux possède ses propres caractéristiques.

La CEH travaille sur le corps causal. C’est le corps de l’âme, qui préside les causes de notre existence. Il enregistre tout ce qu’il y a dans cette vie et dans nos autres incarnations. Il contient les qualités les plus élevées : notre intuition la plus élevée, notre foi, notre  inspiration. Il  est le siège de notre conscience supérieure.

C’est au niveau du corps causal que se trouvent les points d’entrée et de sortie de l’effet de l’énergie. Ce corps subtil représente notre mémoire du passé . Il s’y inscrit le karma, les vœux et serments qui impactent notre vie actuelle, et correspond au chakra de la gorge (relié à la communication/discernement/ressentis etc).

Le corps causal est l’endroit du Point Zéro

Les dimensions du corps causal sont extrêmement variables en fonction de la spiritualité de chacun. De presque inexistant pour une personne totalement endormie, il grandit au moment de l’éveil, et poursuit son expansion au fil de l’élévation de conscience de l’individu, pour enfin s’évanouir lors de son Retour à la Source.

Le corps Causal est le reflet de la part Divine immortelle qui est en chacun de nous, mais il est aussi le lieu de la complexité des causes et des effets. Son expansion permet de reconnecter notre Conscience Cosmique qui est le minimum requis pour permettre la naissance de l’Homme nouveau. Pour ce faire l’humain en Devenir doit développer son corps mental pour se manifester en tant qu’individu autonome conscient des pensées qui ne sont pas les siennes, et apte à maîtriser ce que nous avons appelé l’Octogone Sacré. Le secret réside dans la capacité retrouvée du Discernement.

Bien des Maîtres ont su l’expliquer : l’Intuition est une faculté du corps causal.

Sur le plan causal, le sentiment et la pensée sont confondus, ce qui permet la projection d’une étincelle de lumière, cela est l’intuition, le deuxième anneau de pouvoir.

L’intuition est une « vision » qui allie l’intelligence et le sens (la sensibilité, le ressenti), c’est la région de la véritable pensée, le plan mental supérieur, et c’est aussi le rocher, la pierre qui se détache et vient détruire la statue révélée par la prophétie de Daniel.

C’est un voyage vers l’impeccabilité de notre conscience cosmique.

La Conscience cosmique n’est que la SOI/conscience.

« La Soi-conscience, c’est Daath, la Connaissance, le libre-arbitre, le Monde de la Dualité. En Daath se trouve l’intention, le pouvoir de décision. Là se trouvent également les archives Akashiques. Tout le Savoir de l’Univers est en Daath. » Les Hathor

L’apparition de la Conscience cosmique peut être comparée à un lever de soleil, mais ce soleil se couchera tôt ou tard… C’est juste un portail qui s’ouvre sur notre conscience plurielle.

Commencer le travail

On peut commencer ce travail comme un chemin de développement personnel, comme un chemin spirituel mais aussi comme un chemin de guérison.

Dans une situation idéale, l’énergie de l’univers arrive de façon harmonieuse dans notre corps physique, en passant par nos corps énergétiques et notre lumière intérieure rayonne à travers tout notre être. Or, au fur et à mesure de notre avancement spirituel, nous constatons des blocages dans nos différents niveaux énergétiques, des émotions refoulées, des croyances erronées, des barrières ou des nœuds, qui empêchent la circulation harmonieuse de notre énergie.

Le processus de guérison est un processus global, c’est un chemin de retour vers notre Soi supérieur, par la Re-connaissance de notre identité véritable.

Lorsque le mouvement de l’esprit se dirige vers une conscience de nos aspects qui n’est plus seulement intuitive mais rentre dans la logique de l’expérimentation, alors nous commençons réellement à guérir.

Prendre la responsabilité de nos symptômes

Dès lors que l’on entame ce processus de travail énergétique, il n’est pas rare de devoir faire face à des émotions enfouies, à des parts d’ombre inconscientes, et parfois même revivre des maladies ou des souffrances qui émanent d’autres vies. Ces prises de conscience peuvent être déstabilisantes, il suffit de rester dans l’acceptation car elles sont toujours constructives et aident  à toucher l’essence même de notre être.

Il est impératif de comprendre que le processus de guérison, au-delà du processus énergétique, est un processus de transformation personnelle, de prise de conscience, de responsabilisation, et d’authenticité  et peut conduire à devoir reconsidérer sa vie, à la lumière de ces nouveaux apprentissages..

Il ne suffit pas de guérir, il faut être capable d’accepter de recevoir la guérison.

La CEH, Causal Experiment Healing, ne vous guérit pas, elle vous permet de vous guérir, de vous auto-guérir…

Nos cellules savent qu’elles sont immortelles, c’est nous qui ne le savons plus ! C’est nous qui devons réapprendre ! C’est nous qui avons posé des limites au sein de l’illimité …Nous nous sommes enfermés au sein de la dualité pour en jouir… Cette jouissance est un acte de mise en sécurité. La dualité « EST » une fois pour toute, c’est nous qui construisons les murs de notre prison, cet enfermement, cette « maison ». Sortir de la prison, ce n’est pas ouvrir une porte pour aller ailleurs. C’est la fréquence de la prison qui n’existe plus. Mais ce n’est pas un autre espace, un autre temps : c’est une autre densité de temps.

L’acceptation est ce qui définit l’espace de guérison !

En effet, suite à une séance, il se peut que vous attendiez qu’un miracle se produise, or la guérison causale n’est que le résultat de ce que vous avez accepté comme étant, souvent, le contraire de ce que vous attendiez. Il n’y a pas de miracle, il n’y a que votre capacité à vous réengendrer, votre volonté de réécrire vos scénarios de vie.

La séance CEH va vous permettre de déployer vos ailes pour prendre de la hauteur sur toutes les questions que vous vous posez au sujet de vous-même et de ce qui vous retient dans la matérialisation de vos aspirations. Mais elle ne peut vous forcer à ressentir ces ailes. Tant que vous resterez fermé et dans l’attente, rien ne se produira de plus que d’apprendre, tout à coup, ce que vous avez pu être dans une vie antérieure. Mais est-ce vraiment ce que vous vouliez ?

Dans la plupart des cas, alors qu’après la séance j’énumère les passages de vies antérieures (ou parallèles) visualisées pendant le soin, la personne enregistre l’information sans réellement la faire sienne, certains même se demande si je n’ai pas inventée cette info ! C’est souvent plus tard que les gens réalisent que ce qui a été révélé était crucial. Or ce qui va vous guérir, c’est la conscientisation. Moi, je ne fais rien, je suis juste un canal. J’éclaircie les noeuds, mais je ne peux acter à votre place. C’est vous qui intégrez l’information, l’acceptez et la transmutez (sans jugement). Mais soyez rassuré, c’est un travail que nous réalisons ensemble, en confiance et dans un engagement total de notre être.

Pour un abonnement sur 10 séances, nous restons en communication et apprenons ensemble comment vous, selon votre configuration d’âme, pouvez transmuter ce qui vous empêche d’avancer.

La Causal Experiment Healing va bien au-delà de la Karmathérapie.

Nous sommes dans le Corps causal qui est le siège du Mental supérieur dont l’aspiration profonde est le retour à la Source. Lorsque le Mental supérieur retourne à la Source, le Corps causal s’évanouit, il ne disparaît pas, il fusionne avec l’Âme Universelle tout en gardant ce qu’il a appris. A ce moment, l’être humain se trouve alors doté de son Corps de lumière. C’est à cela que nous travaillons ensemble.

Comment se passe une séance ?

Tout d’abord, vous devez prendre un RV… (sur cette page).

La séance dure environ deux heures.

Après que nous ayons pris contact par téléphone, et discuté brièvement de vos attentes, vous raccrochez et allez vous allonger dans un endroit calme, en ayant pris soin de ne pas être dérangé.

Ensuite je travaille à distance. Mon travail ne dépend que de votre capacité à recevoir. Si vous êtes bloqué ou dans le doute, rien d’extraordinaire ne se passera. je ne suis pas une magicienne, je ne fais qu’ouvrir un portail !

A la fin de la séance, je vous rappelle et nous faisons le point.

Tarif et commande

Pour une séance de deux heures à distance, le tarif est de 70 euros.

Pour un abonnement pour 10 séances à distance, le tarif est de 500 euros.

L’abonnement sur 10 séances permet une connexion intensive qui va annuler vos programmations, même lorsque nous avons l’impression que nous ne sommes plus ensemble. C’est un contrat entre vous et moi, entre votre Soi/conscience et mon guide supérieur Aïmma Sha Aleya, Hathor du Mont Sinaï qui intervient lors des soins. Le chiffre 10 correspond au 10 Centres de Force (Séphiroth) qui régissent l’attachement de l’âme au corps. Nous descendons petit à petit de la Séphira la plus haute où l’âme se trouve éloignée du corps, jusqu’à la Séphira la plus basse où l’âme est intégrée dans le corps.

Pour commander :

  • Procéder au règlement via le bouton ci-dessous :

  • Envoyez-moi un message dès que c’est fait :

A savoir : la séance Causal Experiment Healing se fait aussi en présentiel, dans le cadre de la récupération d’âme : Traitement de choc – Récupération d’âme.

Bouton retour en haut de la page